Build le mardi 02/05/2017 15h11 - prod-restit-03 - html version 6.4.4 du 21/04/2017 14:12 - theme : | portlet : SP8 | layout : ! | sitehooks : SP8
 
Un homme qui fait du sport, qui pratique le velo de course, peut etre un danger pour le cœur en milieu montagneux
 

Le sport peut-il être dangereux pour la santé ?

Bénéfique pour la santé, le sport peut également se révéler dangereux en cas de pratique trop intensive ou encore de mauvais gestes techniques.

 
Le sport, un bienfait pour la santé ? Oui, mais à condition de le pratiquer avec modération ! Sinon, c’est le corps qui trinque...

La fracture de fatigue, premier danger du sport intensif  

À force de foulées et de sauts, en athlétisme par exemple, les os du pied et du tibia notamment, subissent des microfissures. L’os s’auto-reconstitue si on lui en donne le temps... Sinon, il se brise comme de la porcelaine : « La fracture de fatigue est due à une pratique excessive. La fatigue accumulée et le manque d’attention qui en découle pendant les séances impactent directement les appuis », explique Anaïs Phan, coach sportif à domicile. On peut parler de pratique sportive excessive quand la personne ne respecte pas le temps de récupération nécessaire à son propre corps, selon la durée et l’intensité des séances.  

La tendinite si on n’adopte pas les bons gestes

Pour un sportif amateur, la répétition de mauvais gestes ou postures risque d’entraîner des douleurs. La tendinite, par exemple, survient notamment chez le joueur de tennis à cause d’une tenue de raquette inadaptée ou de l’utilisation d’une raquette trop lourde. « En cyclisme, les douleurs au niveau des genoux ou du dos sont souvent dus à un mauvais réglage de la selle du vélo. Un mauvais geste technique en natation, associé à des plaquettes ou paddles trop grandes, peut accentuer le défaut technique et, à la longue, entrainer des tendinites au niveau des épaules », précise Anaïs Phan.

Pratiquer des gestes maitrisés 

Mais n’importe quelle activité physique est à risque si le temps d’échauffement du corps n’est pas respecté. « On peut se blesser, même en pratiquant du yoga ! Car il faut respecter l’échauffement et les consignes de sécurité relatives à l’activité et à la réalisation de postures », insiste Anaïs Phan. Mieux vaut donc pratiquer des postures et des gestes techniques maîtrisés et appris avec un professeur qualifié. 

Prévenir les retards de croissance chez l’enfant

Chez l’enfant, une attention particulière sera portée sur la croissance, car l’exercice physique peut modifier les concentrations hormonales et perturber son développement osseux pendant plusieurs mois ou même sur des années, selon l’intensité de la pratique. Pour prévenir un retard de croissance trop important, il est conseillé de faire attention au matériel, aux installations et aux horaires d’entrainement. Il est recommandé de ne pas dépasser six heures d’entrainement jusqu’à douze ans et d’éviter les activités physiques avant le coucher. Gymnastique, natation, tennis, danse et patinage, des sports à risques quand ils sont pratiqués de manière intensive. 

L’addiction au sport, ça existe !

Et l’intensité de la pratique peut également mener à une addiction, la bigorexie. Cette maladie reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) peut toucher les sportifs professionnels ou amateurs qui dépassent environ dix heures de sport par semaine. Comme toute drogue, le sport procure bien-être et plénitude grâce aux endorphines, ces opiacés naturels libérés par le cerveau pendant et après le sport. La personne atteinte de bigorexie recherche sans cesse cet état de plaisir, jusqu’à l’obsession. Marathon, course de fond et body building sont les pratiques les plus à risques. Un suivi par un psychologue ou un médecin addictologue peut se révéler nécessaire car les risques sont nombreux : tendinites, déchirures musculaires, fractures, infarctus, fatigue générale, dépendance à des produits anabolisants (pour renforcer la masse musculaire)...
 

Conseil de l'assureur

conseil -danger-sport
L’assurance sportive est incluse dans la licence sportive. Elle comprend notamment la responsabilité dans le cadre de la pratique. En revanche, elle ne garantit pas toujours les dommages corporels causés à soi-même ou à son équipement. Faites le point avec votre Agent général Gan Assurances pour savoir comment être couvert au mieux, notamment en cas de compétition.
 

Cet article vous a plu ?

Notez cet article

Partagez-le sur

 

Nos autres articles

  • nada

    Changez vos habitudes de travail pour éviter le burn-out !

    Pour prévenir l’épuisement professionnel, ou burn-out, changez vos habitudes de travail. Sachez dire non à votre manager, imposez-vous des limites...

  • nada

    Prévention santé : les bonnes postures à adopter

    Au travail ou à la maison, se tenir droit à longueur de journée n’est pas simple. La prévention santé, c’est adopter les bonnes postures selon les activités.

  • Un medécin injecte un nouveau vaccin à une patiente, vaccin désormais obligatoire afin de respecter les normes sanitaires

    Vaccinations : êtes-vous bien à jour ?

    Les vaccinations débutent à l’enfance et les rappels chez l’adulte doivent avoir lieu en général à 25 ans, puis tous les 20 ans pour le DTP et la coqueluche.

« 1 2 »